Études relatives à l'allergie aux acariens de poussière de maison

Les sujets allergiques réagissent de manière hypersensible à certaines substances environnantes, dites allergènes. Pour les sujets allergiques aux acariens de la poussière de maison, l'acarien microscopique constitue le point de départ des symptômes d'allergie. Sa cohabitation naturelle avec l'être humain et sa présence dans tout l'habitat sont inoffensives. L'acarien de la poussière de maison se nourrit principalement de squames humaines. Les plumes, quant à elles, ne constituent pas de source d'alimentation pour les acariens. Pour sa croissance et sa prolifération, l'acarien de la poussière de maison a besoin d'un microclimat particulier, notamment d'une humidité atmosphérique élevée ainsi que d'une température ambiante d'env. 25° C.
Ce ne sont pas les acariens eux-mêmes, mais les allergènes dans leurs excréments qui sont à l'origine de symptômes allergiques désagréables tels que les yeux rouges larmoyants, la rhinite, la toux et l'insuffisance respiratoire, et qui sont susceptibles de nuire considérablement à la qualité de vie des sujets allergiques.

De récentes études scientifiques soutiennent l'innocuité des couettes et oreillers garnis de plumes et duvets également au regard des sujets allergiques aux acariens de la poussière de maison. Lors de l'achat d'une telle literie, il est essentiel de se faire conseiller et d'observer un certain nombre de critères. Le label NOMITE® garantit que la literie est indiquée pour les sujets allergiques aux acariens de la poussière de maison.

Par ailleurs, les données scientifiques et de preuves ont été publiées par les spécifications PAS 1008 du Comité allemand de Normalisation (DIN).

Études

« Literie à plumes et asthme chez les jeunes associés à la sensibilisation à l'acarien de poussière de maison : essai contrôlé randomisé ».
Glasgow NJ, Ponsonby AL, Kemp A, Tovey E, van Asperen P, McKay K, Forbes S.
Arch Dis Child. 2011 Jun;96(6):541-7. Epub 2011 Mar 30.

« Évaluation des niveaux d'allergène aux acariens de groupe 1 dans les oreillers synthétiques et à plumes : pas de différence »
Purohit A, Shao J, Lieutier-Colas F, Pauli G, de Blay F.
Ann Allergy Asthma Immunol. 2005 Feb;94(2):308-9.

« Perméabilité des oreillers synthétiques et à plumes aux acariens et à la poussière de maison ».
Siebers R, Nam HS, Crane J.
Clin Exp Allergy. 2004 Jun;34(6):888-90.

« L’allergénicité du matériau mis en oeuvre dans la literie à plumes ».
Jones KP, Rolf S, Stingl C, Walters GE, Davies BH.
Allergy. 2002 Mar;57(3):266.

« La couette à plumes, l'asthme chez les jeunes et la rhinite allergique : une étude de cohorte prospective ».
Nafstad P, Nystad W, Jaakkola JJ.
Clin Exp Allergy. 2002 Aug;32(8):1150-4.

« Expertise sur l'appréciation de la prévalence de l'allergie aux plumes de literie (kératine) »
par le Professeur Dietrich Hofmann, ancien directeur de l'Institut de pédiatrie de la clinique universitaire de Francfort/Main

Synthèse de «l'Expertise sur l'appréciation de la prévalence de l'allergie aux plumes de lieterie (kératine)»
par le Professeur Dietrich Hofmann, ancien directeur de l'Institut de pédiatrie de la clinique universitaire de Francfort/Main

« Allergène et poussière de maison dans les oreillers »
expertise du Groupe d'Etudes et de Recherches pour l'asthme à Wellington, École de médecine de Wellington, Nouvelle-Zélande (traduction française)

« Recherches écologiques sur l’allergie aux acariens de la poussière domestique »,
résumé, Prof. Dr. Dr. Hans W. Jürgens, Institut d’anthropologie industrielle, Université de Kiel

Rédaction des études
iKOMM Information und Kommunikation im Gesundheitswesen GmbH
Friesenstraße 14
53175 Bonn